C’est l’occasion de participer à la 22ème JOUNRÉE MONDIALE sans portable. 

Au quotidien, il est devenu incontournable. Que ce soit pour se parler, consulter ou envoyer un message, changer de musique ou suivre son itinéraire, il est devenu très difficile de s’en passer, même en voiture.

Le téléphone portable envahi l’habitacle de nos voitures, cependant, son usage reste très dangereux.

Les statistiques de l’accidentalité routière indiquent “le défaut d’attention” et relévent 13% des accidents mortels. 

Selon une autre étude du Baromètre AXA Prévention, 69% des conducteurs en 2021 utilisent leur téléphone en conduidant, contre 22% en 2004.

Une autre étude par le Virginia Tech Transportation Institute (VTTI), écrire un message au volant multiplie ainsi par 23 le risque d’accident et multiplié par 4 si l’on téléphone. 

Le “défaut d’attention” a justement été relevé par l’ONISR chez l’un des conducteurs dans un accident corporel sur cinq en 2020, et dans 13% des accidents mortels.

358 858 c’est le nombre de contraventions établis en 2020 pour usage du téléphone, soit près de 100 par jour, a été jugé ridiculement bas par la Présidente de la ligue contre la violence routière.

Ce rapport indique que en outre l’usage du téléphone distrait mais que des distracteurs autres entre en scène, tel que GPS, aide à la conduite. 

Attention, depuis mai 2020, les automobilistes en infraction routière avec leur téléphone voient désormais leur permis de confuire immédiatement retenu et encours une suspension pouvant aller jusqu’à un an. 

On rappel que l’utilisation des oreillette et kit main libres est interdite depuis 2015, mais tenir une conversation en Bluetooth reste autorisé.

En bref, avec ou sans kit le niveau de risque reste identique. 

 

Vous êtes donc invité à vous en passer du 6 au 8 février. 

Source : https://www.am-today.com/article/le-telephone-au-volant-angle-mort-la-securite-routiere

 

 

journee mondiales sans telephone mobile